Championnat de France Classique - Valentigney 2015

23/03/2015 - Auteur: Joan CONTROU (FFSc) - Source: Jean-François HIMBER

Hervé Bohbot (Languedoc-Roussillon) Champion de France !
Parfait Mouanda (Sud-Francilien) vainqueur du tournoi.

Il fallait remporter 11 des 14 matchs de rondes pour se qualifier pour la finale du Championnat de France Classique 2015 ! Seuls deux joueurs y sont parvenus : Parfait Mouanda (qui y ajoutait 1 match nul) et Hervé Bohbot (déjà couronné en 2005). Pour la finale, Hervé partait avec la certitude d’être Champion de France (son adversaire, Congolais, ne pouvant y prétendre) et le handicap d’avoir perdu son match de ronde contre Parfait (comptabilisé comme 1ère manche de la finale en 2 parties gagnantes). Handicap insurmontable car la manche finale se révélait à sens unique, Parfait faisant toute la partie en tête devant Hervé, pas très heureux dans ses tirages !

Le podium du tournoi est complété par un autre joueur congolais, France Iyelakongo (Sud-Francilien) qui devance Pierre Nabat (Midi-Pyrénées) et Isabelle Piéri  (Normandie).

La série A est remportée par Gauthier Houillon (Lorraine), 15e au classement général, qui s’adjuge également le titre Junior pour sa première participation au Championnat de France ! La série B est remportée par Sylvie Guillemard (Dauphiné-Savoie),  12e du classement général (après avoir atteint la 3e place en fin de soirée, samedi). Bataille entre franc-comtois pour la Série C, finalement remportée par Claude Graff (48e). Le titre Vermeil, échoit au grand favori de la catégorie Jean-Louis Fèvre (Bourgogne), 10e du classement final.

Enfin le Challenge Inter-Comités revient au Comité Sud Francilien (Parfait Mouanda, France Iyelakongo et Pascal Astresses), en tête dès les premières rondes !

Bravo à tous les lauréats, et aussi aux organisateurs du club de Valentigney et du Comité Franche-Comté dont l’accueil et l’efficacité, tant pour les conditions de jeu que pour la restauration, ont une nouvelle fois fait mouche !

Rendez-vous maintenant au Festival de Vichy, au programme duquel figurent 3 tournois de Scrabble Classique, dont la Coupe du Parc (mardi) réservée aux joueurs des séries B et C et notamment à ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir la formule de jeu Classique !


La date limite de dépôt de commentaire pour cette actualité est depassée.

5 réactions à l'actualité

Jean-Marc ORHNIALvendredi 27 mars 2015 à 21h46

Bravo à toute la famille du classique et aux champions de la francophonie!
Un petit clin d'oeil aux joueurs du Languedoc Roussillon ....quelques mousquetaires au féminin et masculin qui ont su briller pour cette grande finale! Hervé chapeau ... bas ! Téodora et Martine itou . Serge le reporter immortalisera sans nul doute l'événement avec ses articles sur la toile...
JMO et Maëlys O

Fabien SARTREvendredi 27 mars 2015 à 09h46

Mais il est difficile d'être plus que parfait !!
Félicitations à Parfait et Hervé

Fabien SARTREvendredi 27 mars 2015 à 09h37

OK Hervé cela s'est déjà déroulé comme cela et j'ai toujours signalé à plusieurs personnes qu'il était dommage que la finale ne se fasse pas pour le titre et je pense que nous sommes nombreux à le penser
. Cela n'enlève rien à ton mérite.
Mais si on se réfère au règlement il ne peut pas y avoir de champion de france cette année. (Il aurait fallu que toi aussi tu soit meilleur que Parfait ;-) )

Hervé BOHBOTjeudi 26 mars 2015 à 17h55

Cette situation s'est déjà présentée en 2010 et 2011 (Elisée Poka, représentant la Côte d'Ivoire, étant premier à l'issue des rondes préliminaires). La finale oppose toujours les 2 premiers, quelle que soit leur nationalité. Il n'y a pas que le titre en jeu, il y a aussi (du fait de l'importance de ce tournoi, le deuxième après les championnats du monde), la première place au classement international.
En tant que second après les 14 rondes, je préfère jouer contre le premier pour essayer de remporter le tournoi et passer premier au classement.
Une "finale" entre le second et le quatrième, bof.
Si vous voulez une finale franco-française, il faut soit être meilleurs que les "étrangers" soit leur interdire de jouer (ce qui est délicat, puisqu'ils sont par ailleurs licenciés à la FFSc). Sportivement, je préfère la première solution et force est de constater qu'ils ont été les meilleurs cette fois-ci...
Bravo à Parfait et France et rendez-vous à Louvain-la-Neuve j'espère !

Philippe COCCOLUTOlundi 23 mars 2015 à 10h13

Puisque l'on écarte les deux congolais pour le titre, pourquoi la finale ne s'est-t'elle pas déroulée entre Hervé Bohbot et Pierre Nabat, les 2 écartés pour le titre gardant chacun leur position au classement que je suppose OPEN.
Philippe COCCOLUTO