Coupe d'Aix-les-Bains 2015

03/11/2015 - Auteur: Antoine ROUSSEAU

864 joueurs s’étaient donné rendez-vous pour disputer les 5 manches de la Coupe d’Aix-les-Bains, point d'orgue du festival. Sans Hugo Delafontaine et Antonin Michel, la compétition s’annonçait – relativement – ouverte. Du côté du Championnat de France des 18-25 ans disputé en parallèle, en l’absence du limougeaud-rennais Samson Tessier, tous les espoirs sont permis !

​Florian Lévy remporte pour la 1ère fois de sa carrière ce tournoi de haute volée, 1 tout petit point devant son ex-camarade de club Thierry Chincholle et avec 5 unités d’avance sur Étienne BudryFabien Leroy et Guy Delore terminent respectivement 4e et 5e.

 

 

 

Dans les séries, excellents résultats d’Erwan Bernard (Junior, 2A, 21e), de Franck Lafontaine (3B, 68e) et d’Andrée Béretti (4A, 213e)  largement au dessus de leur place de départ.

 

 


 

Dans les catégories d’âge, Guy Delore est immarcescible chez les Vermeils (5e au général) et Bernard Grellet, toujours un Diamant éternel (94e). Alexis et Raphaël Allagnat, en progression constante, s’octroient les catégories poussin et cadet.

 

 

 

Du côté du Championnat de France des Espoirs (en 2 mots SVP), Gaston Jean-Baptiste ne brille pas mais s’adjuge le titre loin devant Sullivan Delanoë et Tiphaine Boiron (1ère en S2 !). Armand Kanjer continue d’impressionner en S3 pendant que Thibaut Stritmatter (S4) joue aussi bien au Scrabble qu’il cuisine. Corentin Fournet (S5) et Nicolas Bérillon (S6) performent malgré des heures de sommeil réduites à peau de chagrin.


 

La première étape du Grand Chelem de la saison 2015-2016 de la saison, tirée par Patrice Jeanneret, était loin d'être évidente. FUNKY, VOLETaS un peu planqué, LAONNOIS... avec des coups parfois joués en 20 secondes + 20 secondes ! Romain Santi décroche l'or, Éric Vennin l'argent et Thierry Chincholle le bronze.

 

 


P1 - La Guadeloupéenne Michèle-Marie Joseph donne le ton d’entrée avec éBRASURE et HERSEURS qu’il faut oser (+52). OMANAISE en collante est esthétique mais ne gagne que 4 points sur une ANATOMIE plus facile à disséquer. NIELLAI est classique (ce n’est pas Jean-Baptiste Chavanne qui vous dira le contraire) au contraire de SCAT (+2). VÉNAL en fin de manche récompense ceux qui sont parvenu à scanner toute la grille malgré le temps réduit (+2).

P2 - Joli cadeau d’entrée du Nîmois Michel Vandepontseele avec DEMINT? ; ce serait bien le diable si vous n’arriviez pas à trouver au moins un scrabble ! Au 3e coup HOIRIE semble imbattable mais HONGROIE (+29) en a décidé autrement. Dans la foulée, OSMIUM pour 31 points est un petit bijou… qui voit nombre de tentatives avortées avec d’hypothétiques °formiums°. Pour la suite, retenez FERMIUM et PHORMIUM. Jusqu’au bout, de nombreux coups techniques créent les écarts avec au choix AULX en collante intégrale (+8), VAPES formant POTU-E (+6), TÉLE-TEX (+8) ou encore BOLDUC en triple appui (+3). Le dernier scrabble de la partie, INFUSEr, améliore le pourcentage de presque tous les joueurs.

P3 - Dans un exemple de diction, d’épellation et de douceur, la Lyonnaise Agnès Journet officie au tirage de la 3e manche. 5 scrabbles au premier coup dont TORSADE en H7 que j’aurais préféré à RÔDATES en H2 mais la juge-arbitre en a décidé autrement. RÉÉDIFIÉE (+25) au coup 5 ne doit pas se rater tout comme AUTOPSIE (+13 sur TOUPIES) au coup 13. Les deux coups jokers SISMAUx et NEbKA sont très peu joués mais ne gagnent que des clopinettes.

P4 - La Pérignacienne Marie-Odile Panau se charge de la 4e partie en éliminant presque toutes les lettres chères jusqu’au coup 8 avec notamment un superbe QUEREL-LA-I (+37). Le tirage EEFLUS? au coup 11 voit son lot de sueurs froides et de zéros pour un top à… 39 points. HÂTÂTES au coup 14 est inratable, on ne peut pas en dire de même de OMBRERAI (+4 sur EMBOURRA) au coup 9.

P5 - Le directeur du festival Franck Maniquant s’occupe de l’ultime joute. Si DANSOTE et FLEURIE ne sont pas bien compliqués, il faut être sûr du DODINAGE du vin (+2 sur DÉGONDAI). ARTICULE et ses anagrammes ne doivent pas se manquer (+63 !) tout comme GUINDAIS (+44 sur un difficile UNAUS). NITREUSE et HÉGELIEN (+56) continuent d’égrener les négatifs jusqu’à un superbe pROXY (+31 !).


La date limite de dépôt de commentaire pour cette actualité est depassée.

11 réactions à l'actualité

Antoine ROUSSEAUmercredi 4 novembre 2015 à 19h06

Florian, merci d'éclairer notre lanterne !

Antoine ROUSSEAUmercredi 4 novembre 2015 à 19h06

Bonsoir Muriel, les séries 5,6 et 7 sont généralement mis à l'honneur lors de la Coupe Paul Vieilly, tournoi qui leur est plus spécifique (actualité ici : http://www.ffsc.fr/actualites.php?id=14618). Lors de la Coupe d'Aix, on ne récompensait normalement que le premier des séries 567 cumulées, nous avons préféré mettre en avant les séries 1234 plus nombreux lors de ce tournoi. Néanmoins, bravo pour votre 545e place, largement dans les PP4 !

Florian LÉVYmercredi 4 novembre 2015 à 18h11

S'agissant de CLORE et de CLÔTURER : http://www.finallyover.com/article-4909739.html#a179

Muriel BRACQUARTmercredi 4 novembre 2015 à 18h05

C'est dommage de ne pas faire apparaitre les noms des gagnants des Séries 5 ; 6 et 7 à coté de la photo correspondante !

Christian QUESADAmardi 3 novembre 2015 à 14h55

Ouh là que de réactions pour une simple remarque qui se voulait taquine et non méchante !
Je peux tartiner trois pages aussi avec le par contre et le en revanche ...
Bonne journée ... :)

Antoine ROUSSEAUmardi 3 novembre 2015 à 13h54

Dans le doute, je vais changer la formulation. Merci Éric pour ces remarques éclairantes !

Eric DOUILLETmardi 3 novembre 2015 à 13h38

Déjà, dans la 11e édition du Bon Usage (1980, § 1694), Grevisse écrivait :
On dit « clore une discussion, un débat, une séance, un congrès, etc. ». À côté de clore, dans de telles expressions, un certain usage (critiqué à tort par les puristes et par l’Académie dans sa mise en garde du 5 novembre 1964) admet clôturer. Puisque l’Académie dit bien « la clôture d’une session, la clôture des débats dans une affaire criminelle, la clôture d’une discussion parlementaire », pourquoi n’emploierait-on pas clôturer avec les mêmes compléments, d’autant que la conjugaison de clôturer est plus facile que celle de clore ? » [Suivent certains des exemples cités plus haut.]
Donc Antoine n'a pas commis de faute en employant CLÔTURER plutôt que CLORE !! CQFD.

Eric DOUILLETmardi 3 novembre 2015 à 13h34

« On évitera d’employer cloturer au lieu de clore dans les sens figurés : clore un compte, clore un débat, clore une séance (plutôt que clôturer un compte, etc.). — Quand clore est inusité à un temps, tourner autrement : On arrêta le compte (plutôt que on clôtura le compte. Le président prononça la clôture de la séance (plutôt que clôtura la séance). Un feu d’artifice termina la fête (plutôt que clôtura la fête). »
« Clôturer, rival de clore (devenu rare et défectif : § 878, 10), est accepté par l’Ac. 2001 au sens d’« entourer d’une clôture, enclore », mais rejeté explicitement au sens de « terminer » (un débat, une séance, un congrès). Plus libéral, Littré acceptait clôturer un compte, un inventaire et clôturer les débats. Ces emplois paraissent solidement installés dans l’usage, même littéraire : La première partie [du spectacle] fut clôturée par une fort belle passe d’armes entre Jacques Rival et le fameux professeur belge Lebègue.

Eric DOUILLETmardi 3 novembre 2015 à 13h30

Christian, je ne suis pas sûr que tu aies raison :
« Clôturer » (une réunion, une séance...) est condamné par les puristes qui préfèrent « clore ». Pourtant, si on ne « clôture » pas une barrière (on clôture un espace en posant cette même barrière), on peut en revanche « clôturer un compte, une séance, des débats », comme le relevait déjà Littré au XIXe siècle.
Question-réponse
Doit-on écrire : « Vous entendiez terminer cette affaire et CLORE le dossier avant les vacances » ou bien « ... et CLÔTURER le dossier... » ?
C’est possible en français moderne courant, mais l’emploi de clôturer dans un autre sens que « poser une clôture » n’est pas souhaitable du point de vue de la norme si l’on suit l’Académie et les puristes.
La difficulté vient pourtant du fait que clore est non seulement irrégulier, mais défectif. Or clôturer, un verbe régulier du premier groupe, existant à tous les modes et tous les temps) est plus simple d’emploi.

Antoine ROUSSEAUlundi 2 novembre 2015 à 20h36

Oups ! Je modifie ça très bientôt. Par contre Christian, on ne dit pas par contre mais en revanche ;-). En revanche, merci pour ton gentil message, tous les grands festivals sont en effet des événements incroyables !

Christian QUESADAlundi 2 novembre 2015 à 19h03

Super organisation pour un tournoi réunissant autant de monde.
Cela représente un sacré boulot, donc chapeau !
C'était ma première participation à cet immense festival et malgré des aléas de jeu (mais bon cela est secondaire car des tournois il y en aura d'autres) j'ai passé de très bons moments ...
Bravo à Florian pour cette superbe victoire et aux autres vainqueurs de la semaine.
Par contre, Antoine, on dit clore un tournoi et pas clôturer ^^ Moi qui vit à la campagne je n'ai pas vu de clôture à la fin ... en tout cas c'était TRES bien !