Archives fédérales

Ces comptes rendus utilisent de nombreuses abréviations, en voici une liste non exhaustive :
Abréviations courantes

Archives de la FFSc

Accueil

Recherche par mot-clé :

Recherche par thème :

Thème :

Conseil d'administration - 4 octobre 2008 :
  • La parole aux Directions Nationales et aux Commissions.
  • Thèmes :

    Direction Nationale du Scrabble Jeune et ScolaireDéveloppement et Animation des Clubs et ComitésMédiasPartenariats
    Direction Nationale Scrabble Classique : Jean François Himber, Président, n’a pas d’éléments nouveaux à communiquer.

    Direction Nationale Jeunes et Scolaires : Gisèle Thibault, Présidente, s’est excusée de son absence et a fait part d’un certain nombre de points à Manuella Grimal, Membre du Bureau en charge du secteur Jeune et Scolaire, qui va intervenir ultérieurement.

    Commission Développement et Animation des Clubs et Comités : Daniel Guédon, Président, fait part de son plaisir de compter 4 délégués « Promotion » supplémentaires : 2 en Dauphiné-Savoie, 1 en Côte d’Azur, 1 en Languedoc-Roussillon, soit 15 délégués Promotion pour 13 Comités. Alphonse Tarantini, Président du Comité Dauphiné Savoie, souhaite les appeler « délégué promotion booster » car ils vont développer des clubs mais aussi animer les clubs qui en ont besoin, ce qui est également le cas en Pays de Loire. Les autres comités ne trouvent pas de volontaires pour le moment. Des Présidents de Comité dégagent aussi du temps pour assumer cette mission : c’est le cas de Christian Couvreur, Président du Comité PIFO, de Gérard Thuillot, Président du Comité Ile de France Nord et membre du Bureau Directeur, et de Daniel Guédon, Président du Comité Val de Loire. Daniel Guédon souhaite également saluer l’implication exemplaire de Guy Dessard dévoué à la cause du scrabble.
    A ce jour, sur les 3 mois d’exercice des délégués, 9 clubs ont été ouverts par les Délégués Promotion qui se rajoutent aux clubs ouverts naturellement. Pour Daniel Guédon, des moyens doivent être déployés pour assurer la promotion.
    Daniel Guédon apporte des précisions sur les téléchargements des parties faciles avec vocabulaire courant, qui à terme seront appelées « partie à vocabulaire courant ». A ce jour, 1302 téléchargements ont été effectués, la partie 1 a été téléchargée par 161 clubs. Aujourd’hui 16 parties sont en ligne. Seul le vocabulaire est usuel, la partie elle-même n’est pas forcément facile à jouer. L’idée reste néanmoins de fournir des parties accessibles aux débutants pour ne pas les décourager d’emblée.
    Simone Winckel souhaiterait une partie facile et avec des scrabbles pour le Téléthon, source de nouveaux joueurs. Pierre Calendini précise que s’il est possible de proposer une partie facile, le fait qu’elle soit attributive de points est un frein. Le CA est toutefois d’accord avec l’idée que la partie du Téléthon doit être à la portée des débutants. Daniel Guédon se propose pour préparer la partie du Téléthon 2008.

    Pascal Astresses souhaite intervenir sur l’opération « Délégués Promotion ». Conscient qu’on n’a pas suffisamment de recul sur cette action, il reconnaît que l’idée est intéressante mais il ne pense pas que ce soit une action déterminante pour le développement de notre fédération. De son point de vue, des options différentes avaient été prises par le précédent Président, à l’exemple des emplois associatifs partagés. Le Bureau Directeur actuel a pris la décision de ne plus financer ces emplois. Il reste persuadé qu’on va trouver les limites du bénévolat.

    Daniel Fort remercie Pascal Astresses qui lui donne l’occasion de parler des emplois associatifs et d’évoquer plus précisément le cas de Serge Delhom puisque c’est de lui dont il est question au travers de son intervention.
    Il tient à rappeler le contexte aux membres du Conseil d’Administration : un contrat «emploi associatif » avait été signé entre le Conseil Régional de Midi Pyrénées, le Comité Midi Pyrénées et l’Amicale Laïque de Tournefeuille. Partenaire officieux parce que ne pouvant pas être juridiquement officiel à l’époque, la FFSc finançait la part du Comité Pyrénées à hauteur de 80% du salaire non financé par le Conseil Régional, ce qui revenait d’une certaine manière à en faire un emploi de la FFSc.
    A son arrivée, Daniel Fort avait clairement dit que les emplois associatifs restaient un levier intéressant. Le Bureau Directeur a ainsi décidé de maintenir son soutien au poste de Serge Delhom mais de réduire sa participation à 20% des frais de l’emploi. L’idée est de soutenir d’autres emplois de ce type s’ils sont développés dans d’autres comités.
    Sur le poste de Serge Delhom, au terme de l’année 2007, la FFSc avait pris en charge environ 10500 euros de salaire. Désormais, le partenariat associatif s’est étoffé, la FFSc pourra y être juridiquement associée et le montage financier prévoit une prise en charge du salaire de Serge Delhom à hauteur de 20% de la part non financée par le Conseil Régional Midi-Pyrénées, ce qui correspond, sur 4 ans, à 12 300 euros (environ 3000 euros par an).
    Daniel Fort fait observer à Serge Delhom qu’ayant attendu 7 mois les réponses à ses questions concernant le montage associatif, il est enfin en mesure de le présenter : Confédération des Loisirs de l’Esprit (CLE) au niveau national, Club de Tournefeuille, Comité Départemental de Scrabble de la Haute Garonne, Amicale Laïque de Tournefeuille, FFSc.

    Daniel Guédon fait observer que si la FFSc participe à l’emploi de Serge Delhom il devrait être automatiquement Délégué Promotion. Il est pourtant le seul à ne pas répondre à ses mèls. Daniel Guédon lui indique qu’il le supprimera de la liste des DP, si cette situation perdure. Il estime que ce serait paradoxal : rémunéré par la FFSc et par ailleurs Président de Comité, Serge Delhom devrait faire connaître ses résultats.
    Daniel Guédon évoque enfin les comités qui facturent des frais de déplacements alors qu’ils n’ont pas de DP : il est rappelé que toute demande de remboursement doit passer par la DACC et le Président de Comité.

    Point sur le scrabble Jeune et Scolaires, la parole est donnée à Manuella Grimal :
    - Un pack « concours des écoles » a été diffusé aux délégués scolaires, il est aussi à la disposition de ceux qui le souhaitent. Anne Albini et Evelyne Thibault se proposent d’aider au démarrage les comités qui le souhaitent
    - Le Championnat de France « Poussins » : retour sur la difficulté d’organiser ce Championnat à Vichy. La DNSJS évoque le problème d’un départ extrêmement matinal ou d’une arrivée la veille. L’organisation à distance reste difficile à gérer. Nicolas Thomas s’était chargé de l’accueil des enfants et cela lui avait demandé beaucoup de travail. Il serait judicieux de rajouter une partie et de rallonger le temps du séjour. C’est ce qui sera fait cette année, avec la décision d’organiser tous les championnats scolaires sur un seul lieu. Il est proposé de regrouper les cadets, juniors et de constituer une catégorie poussins et non de mini-poussins.
    - Annie Gruchot indique que les informations concernant les scolaires arrivent directement aux clubs et non aux comités. Elle demande que les Présidents de Comité soient destinataires des courriers envoyés aux clubs..
    - Séjour des Jeunes à Aix les Bains : Manuella rappelle que tout séjour de mineur d’une durée de plus de 4 jours doit faire l’objet d’une déclaration au Ministère. A la suite de ses premiers contacts, et en l’absence de retour, il lui a été indiqué que la déclaration se faisait par internet. Lors de sa déclaration, devant mettre le numéro d’agrément de l’hôtel recevant les jeunes, elle a découvert que l’hôtel n’ en avait pas. En fait l’an dernier, l’hôtel a obtenu une dérogation exceptionnelle de la Mairie en s’engageant à faire les travaux nécessaires pour être en conformité. Ce qu’il n’a pas fait. Avec les différents problèmes survenus, plus personne ne veut prendre cette responsabilité. Des solutions de repli dans d’autres hôtels sont à l’étude. Une navette serait à mettre en place. Daniel Fort complète ces informations en indiquant qu’il a pris contact avec le cabinet du Maire et qu’il a été contacté en retour par le Directeur de l’Office de Tourisme qui l’a assuré que des solutions seraient trouvées et qu’il n’était pas question de ne pas accueillir les jeunes à Aix-les-Bains. À suivre …
    - Précision utile : Daniel Fort et Framboise Leclerc, se sont rendus en juin à Aix les Bains et avaient, entre autres, un rendez-vous avec la responsable de l’Hôtel Notre Dame des Eaux. La question de l’agrément nécessaire (ou de son absence) pour accueillir les jeunes n’a jamais été évoquée. Il semblerait que comme l’année dernière, et sans mentionner le problème, la propriétaire ait compté ne pas tenir ses engagements et faire jouer ses relations pour obtenir une dérogation,. Si aucun « arrangement » n’est finalement possible, il nous faudrait nous résoudre à annuler le séjour des 70 jeunes prévus, ce qui à 3 semaines du festival aurait de graves répercussions sur l’organisation générale et l’arbitrage. L’image de la Fédération auprès des parents concernés serait également bien ternie et compromettrait le séjour de l’année prochaine.

    Commission Media et Partenariats : Franck Maniquant a démissionné début septembre de la présidence de cette commission.
    Pascal Astresses souhaite revenir sur la Communication. Il estime qu’actuellement la communication pêche par l’absence d’actions et trouve regrettable que la FFSc se prive de certaines compétences. Hervé Bohbot demande si c’est bien d’Anthony Clémenceau dont parle Pascal Astresses. Ce dernier confirme.
    Daniel Fort informe que très récemment Anthony Clémenceau a manifesté son désir de prendre en charge le secteur de la Communication de la FFSc . Sans remettre en question le travail fait par le passé par Anthony Clémenceau, Daniel Fort rappelle que le Bureau Directeur a toute latitude pour choisir les Présidents de Commission et ne souhaite pas dans l’immédiat, pour des raisons qui peuvent se comprendre, qu’il soit le responsable de communication chargé de véhiculer l’image de la FFSc.
    Nadine Depuydt, qui connaît bien Anthony Clémenceau, pense qu’il devrait faire preuve de plus de discrétion dans son retour sur la scène du scrabble.
    Marie-Claude Cornut indique que lors du Championnat de France de Besançon, les communiqués de presse ont été assurés par Franck Maniquant. Ces démarches entrent également dans ses fonctions de directeur. Elle rappelle que le Comité a des responsabilités et qu’il peut assurer par lui-même des actions de communication. Il est important de définir les rôles de chacun.

    Commission Francophonie et Relations Internationales
    Hervé Bohbot indique que cette nouvelle dénomination marque la volonté d’étendre le champ d’action de la commission à l’international mais dans des axes différents de ceux de la FISF, en particulier non francophones. Une idée forte serait de développer le Scrabble en langues étrangères. Hervé Bohbot évoque le cas de Serge Emig qui vient de participer au Championnat du Monde de Scrabble en espagnol, en réalisant une performance très honorable. Son déplacement est aidé par la FFSc à hauteur de 450 euros comme pour les qualifiés au Championnat du Monde de Scrabble Francophone.