Archives fédérales

Ces comptes rendus utilisent de nombreuses abréviations, en voici une liste non exhaustive :
Abréviations courantes

Archives de la FFSc

Accueil

Recherche par mot-clé :

Recherche par thème :

Thème : Licence

Conseil d'administration - 7 mars 2009 :
  • Cotisations et mémento financier 2009-2010.
  • Thèmes :

    LicenceChampionnats de FranceCalendrier

    Fichiers disponibles :

    CA_2009_7_mars_Rapport_synthese_enquete_cotisations_2009.docCA_2009_7_mars_Resultats_enquete_cotisations_fevrier_2009.xlsDaniel Fort rappelle le contexte de l’enquête lancée en février sur le système de cotisations actuel et sur la perception de la cotisation loisir. Sans remettre en cause la décision prise en CA, il a souhaité avoir une photographie du terrain (cf. documents annexés). Il estime qu’aucune décision n’est jamais gravée dans le marbre et que c’est de son devoir de Président d’avoir la meilleure vision possible de la réalité et, dans un contexte de nouvelle régression, d’inviter tous les responsables à se pencher sur ce constat très préoccupant. Il a consacré personnellement 10 jours de travail à cette enquête et comprend mal qu’on le lui reproche, d’autant que l’outil réalisé apporte des renseignements intéressants pour les responsables eux-mêmes. Il invite, en tout cas, les Président(e)s des Comités à étudier les résultats de cette enquête et à poursuivre leur réflexion sur le système de cotisations actuel.
    De cette enquête, il ressort que la « licence découverte » est bien perçue par les clubs. En ce qui concerne la « cotisation loisir » 60% des clubs ayant répondu sont contre mais 40% jugent que c'est un outil intéressant. En d’autres termes, la position du terrain est beaucoup plus nuancée que ne l’a été celle du CA du 24 mai 2008. Daniel Fort note des disparités de réponses selon les zones géographiques.
    En marge de cette enquête, Daniel Fort s’est intéressé aux fluctuations du nombre de licenciés (cf. document annexé). Nouvelle baisse plus que probable, après 4 années de stagnation ou de régression ! En faisant ce travail statistique, il s’est aperçu que certains clubs n’avaient pas proposé la licence découverte à de nouveaux joueurs qui l’ont donc payée au tarif normal de 30 euros. Le Président déplore cette situation, totalement anormale au regard de nos règlements qui doivent s’appliquer sur tout le territoire de la même manière. D’après les chiffres fournis par Séverine Gruchot, près de 500 nouvelles licences ont été réglées au tarif normal. (NDLR : après nouvelle demande d’informations à ce sujet, il apparaît que ce ne sont en fait que 240 personnes qui sont concernées, mais c’est déjà beaucoup !... une partie des nouvelles licences non spécifiées « découverte » concernant les jeunes et les espoirs qui ne bénéficient pas de tarifs spécifiques). Daniel Fort précise que les nouveaux licenciés ainsi lésés devront impérativement être remboursés s’ils en font la demande.
    Serge Delhom confirme qu'il a remboursé des clubs de son Comité qui avaient envoyé de nouvelles licences à 30 euros.
    Nicolas Aubert souligne que n’étant pas identifiés comme nouveaux licenciés, ils ne reçoivent pas les offres associées.
    Fin février, 3000 licences 2007-2008 n’ont pas été renouvelées, ce qui constitue un taux de non renouvellement très élevé qui pose question. Certains comités sont en forte chute (Flandres, Provence, …).
    Le Président suggère de mener une action spécifique à destination des licenciés 2007-2008 qui n’ont pas renouvelé leur licence en pratiquant par exemple le demi-tarif, à compter du 1er mars, comme c’est le cas pour la licence découverte. Il pense que ça vaut le coup de faire cette proposition même si cela ne permet de ramener vers nos clubs qu’un nombre modéré de licenciés.
    Daniel Fort en profite pour rappeler que la licence découverte est à demi-tarif pour la période allant du 1er mars au 31 août 2009 et que la licence découverte ouvre bien droit à participation à toutes les compétitions, ce qui ne semble pas avoir été clair, partout sur le territoire, lorsqu’elle a été mise en place.
    Daniel Guédon s’interroge sur les vraies raisons de la non reprise de la licence.
    Simone Winckel indique que certains n'ont pas repris leur licence en raison de son augmentation.
    Alphonse Tarantini pense qu'il ne s'agit pas d'une question de prix, mais plutôt d’horaires et d’emploi du temps.
    Pascal Astresses indique que, sur son Comité, 150 licences n'ont pas été renouvelées, mais que ces pertes ont été largement compensées par l’accueil de nouveaux licenciés. Il se demande si certains de ces 3000 licenciés n'attendent pas la baisse de tarif pour renouveler, tout en ayant déjà participé à des compétitions. Dans ce cas de figure, il préconise de ne pas leur proposer d’avantage tarifaire.
    Angélina Dareau fait part de son étonnement concernant la possibilité de faire des compétitions sans avoir payé sa licence.
    En réponse à Daniel Guédon, Daniel Fort rappelle qu’il souhaite conduire une deuxième enquête auprès de ceux qui ne reprennent pas leur licence pour connaître les raisons de leur abandon.
    Le Président demande aux membres du Conseil d'Administration de se positionner sur l'opportunité de mener une action spécifique à destination des personnes qui n’ont pas renouvelé leur licence.

    Vote : Pour: 18, Contre : 12, Abstention : 4

    Après discussion, le principe du demi-tarif (soit 15 euros), à compter du 1er mars, est adopté. La licence sera valable jusqu’au 31 août 2009 et donnera accès à toutes les compétitions. Elle s’adresse aux licenciés 2007-2008 qui n’ont pas encore repris leur licence et qui n’ont joué aucune compétition depuis le début de la saison. Il s’agit d’une mesure exceptionnelle qui n’est valable que pour cette saison.
    La FFSc propose d’envoyer un modèle de lettre aux Comités avec la liste des joueurs qui n'ont pas repris leur licence, à charge pour eux de reprendre le contact. Alphonse Tarantini pense que les clubs peuvent également prospecter auprès de ces personnes, mais Simone Winckel pense que l’impulsion doit venir des comités

    La répartition du prix de licence à 15 euros se fera sur la base : 5 euros pour le Comité et 10 euros pour la FFSc.

    Gérard Van Cayzeele devant partir, Daniel Fort lui donne la parole pour faire point sur le Championnat de France 2010 qui devait avoir lieu à Liévin.

    gestion a été confiée à une société privée et la Municipalité ne peut plus intervenir sur le prix de location qui a augmenté depuis. Le budget prévisionnel fait état d'un déficit de 50000 euros. Dans ces conditions, il estime qu'il n'est pas convenable de s'engager. Il essaie de trouver une solution de remplacement. Il est en contact avec la Champagne et Roger Combes. Il s’engage à apporter son aide si cette solution s’avère viable.
    Nicole Counotte indique qu'elle a rencontré le même problème pour Toulon.
    Daniel Fort regrette cette mauvaise nouvelle et revient sur la nécessité d’avoir tous les éléments en main, en particulier en matière de budget prévisionnel, environ deux ans à l’avance. La vigilance du CA devra s’exercer de manière accrue pour les prochaines candidatures.
    Dans l’urgence, il fait appel aux Président(e)s de Comité pour chercher une solution de remplacement.

    Dans le prolongement de ce point sur la Finale du Championnat de France 2010, Daniel Fort propose de passer en revue le calendrier des grandes finales organisées sous l’égide de la FFSc :

    2009 - 2010 :
    * Finale Interclubs : validation définitive de la candidature de Carpentras (84)
    * Championnat de France de Scrabble Classique : Chamalières (63) (le 3ème Week-end de mars,
    * Championnat de France Scolaire : CREPS Chatenay Malabry (92) (17-18 avril)
    * Championnat de France Espoirs : Aix les Bains.
    * Championnats du Monde à Montpellier (14 au 21 août).

    2010 - 2011 :
    * Championnat de France : Mulhouse (3ème week-end de juin)
    * Championnat de France Classique : pas encore déterminé
    * Championnat de France Scolaire : peut être le Lyonnais
    * Finale Interclubs : selon la tradition, à Bron (une année sur deux).
    * Non déterminé : Championnat de France de Blitz

    Marie-Claude Cornut demande s’il est obligatoire que les Interclubs se déroulent à Bron, tous les 2 ans. En effet, elle aurait volontiers posé une candidature du Comité Franche-Comté pour cette organisation en 2011. Ne connaissant pas la nature des accords qui fondent cette habitude d’organisation, et en l’absence de Jean-Pierre Malfois, Président du Comité Lyonnais, le CA ne se prononce pas.

    Redevance des TH en deux parties : la CCTHC proposait de la porter à 3 euros, en l’alignant sur la redevance des autres TH en 3 parties et plus. Le Bureau Directeur souhaite que la hausse soit modérée car il plus difficile d’absorber les frais d’organisation pour un TH2. Il propose donc de l’aligner sur la redevance des TSAP, soit 2 euros.

    La proposition est votée à l’unanimité moins 2 abstentions.

    La redevance pour les TH2 est donc fixée à 2 euros (application au 1/9/2009)
Bureau directeur - juillet/août 2008 :
  • Enquêtes et sondage
  • Thèmes :

    Licence
    Deux enquêtes sont programmées : l’une, auprès des Présidents des clubs de la FFSc, pour mieux cerner leur avis par rapport à la cotisation-loisir ; l’autre, auprès des licenciés de courte durée (sur les 2 dernières années), pour connaître les raisons de leur départ.
    Un sondage sera fait à Aix-les-Bains, pour mesurer la préférence des participants entre le cadeau d’accueil et une diminution des droits d’inscription.
Conseil d'administration - 24 mai 2008 :
  • Projet d'aménagement du système d'adhésions à la FFSc : débat et, si possible, décisions pour la saison 2008-2009 (si le transfert de compétences de l'AG vers le CA a été voté).
  • Thèmes :

    Licence
    La compétence de fixation des catégories et montants des cotisations étant transférée au CA, les débats et votes peuvent avoir lieu.

    Rappel du projet global : mise en place d’une cotisation découverte (uniquement la première année d'adhésion), d’une cotisation loisir (à partir de la deuxième année d'adhésion) et d'une licence compétition (équivalente de notre licence unique actuelle)

    Daniel FORT, Président de la FFSc, défend ce projet important du Bureau Directeur, issu du programme sur lequel il a été élu, et qui, sur le terrain, semblait avoir recueilli de nombreux avis favorables. Il plaide pour la mise en place de ce dispositif, radicalement nouveau dans notre fédération, mais très courant dans d'autres fédérations qui offrent ce choix distinct de la pratique de loisir et de la pratique de compétition. Le Président rappelle que la Fédération Française de Bridge a longtemps proposé ce choix qui a eu des effets bénéfiques en termes d'adhésions puisque correspondant à la période de croissance la plus forte du nombre de ses licenciés. Par ailleurs, le Président insiste sur la nécessité de trouver des solutions alternatives, pour sortir d'une période de stagnation longue des effectifs de la FFSc (4 ans maintenant) qui est tout à fait préoccupante. L'enjeu est clair : il s'agit tout à la fois de capter de nouveaux publics mais aussi de les conserver parmi nous. Les chiffres sont là qui attestent de notre difficulté actuelle à attirer nombre de pratiquants du Scrabble (qui, pourtant, jouent souvent dans des structures non affiliées) mais aussi, et c'est peut-être le plus inquiétant, à garder les nouveaux licenciés qui, malgré tout, sont au nombre de 1500 à 2000, chaque année, mais qui, pour une proportion importante, repartent très vite. Daniel FORT soutient que ces constats doivent nous amener à repenser notre offre d'activité vis-à-vis des adhérents effectifs et potentiels de la FFSc et à envisager des stratégies nouvelles.

    Les débats sont animés et font apparaître qu'une grande majorité des participants au CA est très favorable à la mise en place de la licence "découverte", à tarif réduit, la première année, comme produit d'appel, mais, à quelques exceptions près - dont celle notable de Serge DELHOM (Comité Midi-Pyrénées) très favorable à la cotisation "loisir" (dans le prolongement des licences "accueil" testées dans son comité) - fait preuve d'un grand scepticisme vis-à-vis de la mise en place éventuelle de la cotisation "loisir". Malgré les constats préoccupants et l'absence de proposition de solution alternative d'envergure, les responsables de Comité estiment que l'outil n'est pas pertinent et manifestent leur crainte d'un effet de bascule important des actuels licenciés vers cette cotisation "loisir" qui pourrait conduire à une baisse significative des ressources financières des Comités et de la FFSc.

    À l'issue des débats, le Président de la FFSc propose de soumettre au vote le projet dans sa globalité avant d’aborder les tarifs à appliquer. Le vote s’effectue à bulletin secret.

    Question : le CA valide-t-il le projet dans son ensemble : création d’une licence découverte, création d’une cotisation loisir et transformation de la licence unique actuelle en licence compétition ?
    Résultats : 14 oui, 19 non.

    ? Le CA n’approuve pas le projet global de réaménagement du système d'adhésions à la FFSc.

    Le Président de la FFSc, Daniel FORT est très déçu de la position du CA qui ne permet donc pas au Bureau Directeur de mettre en œuvre, pour le moment, l'un des projets majeurs de son programme et de se doter de cet outil complémentaire d'adhésions à la FFSc. Mais c'est le jeu de la démocratie et cette décision est bien sûr actée.

    Second vote : le CA est-il pour le principe de la mise en place de la cotisation découverte de 1ère année. Le CA décide de voter à mains levées. Cette mesure est adoptée à l’unanimité moins deux abstentions,

    Fixation des montants de la licence découverte et de la licence, délai de mise en œuvre :

    Tout ce qui suit prend effet au 1er septembre 2008 et court jusqu’au 31 août 2009.

    Le projet initial étant amputé de sa cotisation loisir, le Bureau Directeur ne maintient pas ses propositions tarifaires initiales. Pour mémoire, le cadre général pour les seniors était le suivant : licence découverte (première adhésion) à 20 euros, cotisation loisir (à partir de la deuxième année d'adhésion) au même tarif de 20 euros, licence compétition à 30 euros. L'augmentation de la licence compétition était destinée à compenser les pertes financières liées à un mouvement de bascule éventuellement important de nos actuels licenciés vers la cotisation loisir.

    Après un débat où la plupart des participants au CA ont pu s'exprimer, il ressort que le CA décide, malgré la modification du projet initial, d'augmenter la licence dite "normale" de 3 euros, pour compenser le manque à gagner lié à la création de la licence découverte et pour dégager des moyens pour la promotion. En ce qui concerne le montant de la licence découverte, le CA se positionne sur le tarif le plus haut par rapport aux propositions faites.

    Détail des votes :

    Tarif de la licence "normale" : maintien ou augmentation de 3 euros ?
    Pour passer de 27 à 30 € : 21 oui - Maintien à 27 € : 8 oui - Abstentions : 3

    Tarif de la licence découverte :
    20 euros : 17 oui - 15 euros : 11 oui - 10 euros : 4

    Sur la base de ces résultats, le CA valide le passage de la licence actuelle de 27 à 30 euros et le montant de la licence découverte à 20 euros.

    Daniel GUEDON, Président de la DACC, fait une proposition complémentaire, au nom de la DACC (Commission Développement et Animation des Clubs et Comités) : pratiquer le demi-tarif pour la licence découverte à partir de la mi-saison et supprimer, en contrepartie, la possibilité de prendre une licence, en fin de saison, dont la durée de validité peut aller jusqu'à 15 mois, comme actuellement. En clair, et compte tenu des montants votés pour 2008-2009 :
    - à partir du 1er septembre jusqu’au 28 février : 20 euros
    - du 1er mars au 31 août : 10 euros.

    Vote à main levée :
    - Mi-tarif à partir de la mi-saison, numéros gratuits de Scrabblerama toujours sur trois mois
    - Disparition de la possibilité d'anticiper la prise de licence avant la fin de la saison
    30 oui, 2 abstentions

    Le CA valide donc la licence découverte à demi-tarif à partir du 1er mars (avec maintien du Scrabblerama gratuit pendant trois mois) et la suppression de la prise de licences anticipée, en fin de saison, valable pour la saison suivante.

    Le CA reconnaît que ces différentes mesures défavorisent les nouveaux licenciés de cette saison qui ont payé 27 euros et dont la licence ne serait pas encore enregistrée. Cela étant, ces licenciés bénéficieront, pour un tarif de 27 euros, d'une licence valable jusqu'au 31 août 2009.

    Concernant les épreuves classiques : Jean François HIMBER évoque le cas de quelques joueurs qui souhaitent jouer les compétitions fédérales mais qui n’ont pas de licence.

    Daniel FORT rappelle que la récolte des licences classiques est problématique. A ce jour, seulement 8 licences sont enregistrées à la FFSc alors que près de 1300 personnes sont classées, pour la plupart des joueurs de duplicate, il est vrai.
    Jean François HIMBER souligne qu’il est difficile lorsqu’ils viennent jouer de leur dire de prendre la licence. Il propose de créer une licence-jour de l’ordre de 4 à 5 euros. Le joueur donnerait ses coordonnées, il aurait une attestation indiquant la prise de licence-jour et lors de la prise de la licence normale, il se verrait rembourser le coût de cette licence-jour. Ce type de licence serait émis et géré par chaque Comité.

    Franck MANIQUANT n'est pas contre cette idée mais il émet deux objections :
    - Le cadre statutaire est que tout joueur doit être licencié pour participer à une compétition fédérale
    - Problème éventuel de cette gestion pour les comités.
    Il avance une autre proposition : on se doit d’être licencié pour participer à une épreuve, donc le joueur paie sa licence mais l’inscription à la première épreuve est offerte. Aucune redevance n'est alors due à la FFSc.

    Les propositions suivantes sont soumises au vote du CA :
    - "licence-jour" à 5 euros. Si le joueur se licencie dans un délai qui reste à déterminer, le montant déjà versé sera déduit du prix de la licence complète. La gestion de ces licences se fait au niveau des Comités. 8 pour.
    - proposition alternative : licence obligatoire, inscription au premier tournoi offerte, pas de redevance fédérale pour ce premier tournoi. 16 pour.
    Abstentions : 5

    Le CA valide le fait qu’un joueur désireux de participer à une première compétition en Scrabble Classique (ou Duplicate), doit être licencié. Il paie la licence découverte à 20 euros, son inscription est offerte par l'organisateur qui, dans ce cas, ne paie pas de redevance fédérale pour cette participation.

    Jacques LACHKAR rappelle que l’an dernier, des sacoches promotionnelles ont été achetées. Actuellement il y en a 5000 en stock.

    Le CA décide que tout nouveau licencié (Classique ou Duplicate) se verra remettre cette sacoche, garnie de documents divers (notamment le "Guide du Scrabbleur Débutant").

    Pour les jeunes :
    - Moins de 18 ans : pas de proposition de modification. Le montant de la licence reste à 5 euros (3 euros si le Comité abandonne sa part). Gratuit pour les Poussins (moins de 11 ans).
    - 18-25 ans : le tarif actuel est à 8 euros : Daniel FORT rappelle que les licences "espoir" (18-25 ans) n’ont pas été augmentées depuis longtemps et qu'il serait logique de les ajuster un minimum, par rapport à l'effort demandé à tous les autres licenciés.
    -
    Vote à main levée :
    - garder la licence jeune à 8 euros : 5 oui
    - la porter à 10 euros : 24 oui
    - abstentions : 3
    Licence découverte pour les jeunes : par cohérence, le Président propose cette cotisation d'appel pour les "espoirs". Cette proposition est rejetée par le CA : 22 contre, 5 oui, abstentions : 5

    Le CA décide de garder la licence à 5 euros pour les moins de 18 ans, de porter la licence des 18-25 ans à 10 euros.

    Le CA vote également la répartition des redevances entre les Comités et la FFSc, pour les différentes licences et catégories d'âge (pas de distinction Classique / Duplicate).

    En voici le tableau récapitulatif :









    Type de licenceMontant total (€)Redevance FFSc (€)Redevance Comité (€)
    Découverte (seniors)20146
    Normale (seniors)30219
    Normale (18-25 ans)1064
    Normale (- de 18 ans) (*)5 (ou 3)32 (ou 0)
    Poussins (-de 11 ans)Gratuit00
    (*) licence à 3 euros si le Comité abandonne sa part.
Bureau directeur - 19 avril 2008 :
  • Prolongements des mesures prises au CA du 5 janvier 2008, nouvelles propositions
  • Thèmes :

    Règlement intérieurLicenceTRAPChampionnats de France 4-5-6-7
    Modification du Règlement Intérieur de la FFSc
    Le Conseil d’Administration de la FFSc du 5 janvier 2008, sur proposition du BD, a créé une nouvelle cotisation, la cotisation "loisir", avec tarifs afférents. Il est prévu que le prochain CA du 24 mai se détermine précisément notre dispositif d'adhésions (catégories de cotisations et montants correspondants), pour application au démarrage de la prochaine saison, soit le 1er septembre. Or un article du Règlement Intérieur (RI) fait difficulté pour l’application de ces mesures : le 2-1-3. Il stipule que : « Chaque année , l’Assemblée Générale définit pour la saison suivante :
    - les différentes catégories de cotisations
    - le montant de ces cotisations et leur répartition entre la FFSc et les comités régionaux »
    Cet article était rédigé en fonction d’une tenue de l’AG annuelle, à Vichy, quelques semaines avant le démarrage de la prise des licences. Les AG se déroulent maintenant fin octobre, à Aix-les Bains, soit 10 mois avant le démarrage d’une nouvelle année d’exercice. De même c’est à l’AG que doivent être présentées les modifications de RI.
    Une stricte application du RI reporterait donc à la saison 2009-2010 l'application de toute décision de création et/ou de modification des modes d'adhésion à notre association, ce qui est dommageable dans une situation persistante et très préoccupante de stagnation, voire de régression, de nos effectifs. Par ailleurs, les statistiques montrent, sur les 4 dernières années, que le taux de renouvellement à 3 ans des nouveaux licenciés est inférieur à 50%, ce qui prouve que nous avons des difficultés à garder les nouveaux adhérents. Il apparaît donc urgent de mettre en place rapidement de nouvelles stratégies.

    Pour résoudre cette difficulté, le BD propose :
    - une modification du RI faisant passer de l’AG vers le CA les pouvoirs de décision en matière de détermination des catégories de licence et de montant des cotisations.
    Il apparaît raisonnable de penser que le CA, constitué majoritairement par les présidents de comité, premiers intéressés en matière de cotisation et de licences et représentant qualifiés de leurs clubs , pourra prendre les bonnes décisions dans ce domaine .
    - une consultation exceptionnelle, par correspondance, de l’ensemble des membres titulaires de l’AG.

    NDLR : avec le concours de la DAAJ (Commission "Développement Associatif et Aspects Juridiques"), il a été décidé de convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire par correspondance pour organiser cette consultation de la manière la plus rigoureuse et la plus réglementaire possible. Le courrier explicatif et le matériel de vote ont été envoyés à tous les membres de l'Assemblée Générale de la FFSc, le 23 avril 2008. Le dépouillement se fera au Conseil d'Administration du 24 mai, sous la responsabilité d'un membre du CNE (Comité National d'Éthique).

    Projet de cotisations et licences
    Le Bureau Directeur propose d'étoffer la création de la "cotisation loisir" (janvier 2008) par un dispositif plus complet :
    - création d’une cotisation "découverte", valable la première année et donnant droit à participer à toutes les compétitions
    - puis, à partir de la deuxième année, choix entre :
    o la cotisation "loisir" au même tarif que la cotisation "découverte"
    o la licence "compétition" à un tarif supérieur à celui des autres cotisations.
    Étanchéité complète entre la cotisation "loisir" et la licence "compétition" (seule exception peut-être . les CLAP du Scrabble classique et encore !…). Objectifs de cette étanchéité : bien distinguer ces populations d'adhérents, limiter l'effet de "bascule" parmi les licenciés actuels.
    Débats sur le dispositif complet à venir au sein de la DACC, de la Commission des Finances, de la DNSC et de la DNSJS, d'ici le CA qui sera appelé à débattre également et à statuer (si le transfert de compétence de l'AG vers le CA a été approuvé par les membres de l'Assemblée Générale), le 24 mai prochain.

    Les TRAP/TH en deux parties
    La proposition de la CCTHC (Commission "Classements, Tournois, Haute Compétition") est validée par le Bureau Directeur.
    Soit le tournoi en 2 parties est ouvert aux joueurs de toutes les séries, et alors c’est un Tournoi Homologable en 2 parties (avec attribution de PP jusqu'au plus haut niveau, redevance FFSc, etc.) ; soit il est fermé au moins aux joueurs des séries 1 à 3 et dans ce cas cela reste un TRAP classique (pas d'attribution des PP au-delà des PP4, pas de redevance FFSc).

    Dispositions complémentaires préconisées par la CCTHC, concernant l'attribution des PP dans les différentes compétitions :


    Nombre de manches coefficient multiplicateur PP Planchers d’attribution
    5 1,2 10 PP1, 15 PP2, 25 PP3, 40 PP4
    4 1,1 idem ci-dessus
    3 1 idem ci-dessus
    2 0,8 idem ci-dessus
    3 en Simultané 0,5 5 PP1, 8 PP2, 13 PP3, 20 PP4
    2 en Simultané (y compris TSAP)* 0,4 idem ci-dessus

    (On ne fait plus de distinction spécifique pour les Championnats départementaux).

    (*) TSAP : le Bureau Directeur souhaite que l'attribution des PP ne se fasse pas au-delà des PP4.

    D'autres dispositions restent à l'étude concernant les TH2 (organisation d'étapes du Grand Prix, prise en compte des TH2 pour le pourcentage de super-série, cahier des charges, …)

    Accession à la série 4A par les PP4 : la CCTHC a effectué plusieurs simulations, pour répondre à cette demande du Bureau Directeur. En modifiant les pourcentages de joueurs classés dans les séries A, B, C et D, il devient possible de définir un accès à la série 4A par les PP4. Les joueurs de cette série seront prioritairement classés par les PP4. La série 4A sera complétée par les joueurs ayant au moins 50% de la barre d'accès en série 3B. Une proposition finalisée sera présentée au CA du 24 mai.

    CdF 4, 5, 6 & 7
    Face à l’échec de participation au CDF 4, 5, 6, 7 à Vichy (à peine plus de 600 inscrits pour 1000 places) et à la complexité des modes de sélection, le Bureau Directeur souhaite mettre fin à ce Championnat spécifique qui, par ailleurs, ne correspond pas à une demande des joueurs.
    Le Bureau Directeur souhaite revenir à l’ancienne formule d'une Finale de Championnat de France unique, avec sélection des joueurs via les Phases et les Championnats Régionaux. Il demande à la CCTHC de travailler sur des quotas de qualification pour les séries 4, 5, 6, 7.
    D'autre part, une réflexion sur le nombre de qualifiés va être engagée : actuellement, une Finale à 800 joueurs exclut pas mal de villes de son organisation potentielle et, par ailleurs, on constate qu'on est obligé de repêcher les joueurs assez loin dans le classement pour arriver à ces 800 joueurs, ce qui n'est pas complètement satisfaisant, au plan sportif.

    Plafonnement de l'attribution des PP dans les Festivals fédéraux
    Le BD demande à la CCTHC de réfléchir à une proposition en ce sens dont le but serait de réduire un tant soit peu l'écart considérable dans l'attribution des PP entre ces très grandes manifestations et les TH locaux.
Conseil d'administration - 5 janvier 2008 :
  • Création d’une cotisation "loisir"
  • Thèmes :

    Licence
    La priorité absolue du mandat est d'augmenter le nombre de licenciés et de se doter de nouveaux outils pour capter de nouveaux publics, face à une situation préoccupante de stagnation, voire de régression, où l'on s'aperçoit clairement que nos pratiques actuelles ne sont pas génératrices de croissance. D'où la nécessité d'inventer de nouvelles stratégies !
    Il s'agit de mettre en avant l’aspect ludique et convivial du jeu et les services rendus par la fédé : matériel, animation, aide à la création de clubs, documents d'initiation, ..., vis-à-vis d'une population d'adhérents (potentiels) qui ne s'intéresse pas du tout à la compétition. C'est donc un outil plutôt destiné à conquérir de nouveaux publics mais, à terme, c'est aussi une proposition nouvelle pour garder dans les clubs existants des licenciés qui se découragent très vite vis-à-vis d'une situation où la compétition prime sur les autres approches de la pratique du Scrabble.
    Dans cette phase d'initialisation du processus, ne seront concernés que les nouveaux clubs se créant à partir de janvier 2008 et les titulaires d'une licence d'accueil (comités-test) arrivés au terme de leur licence, la saison précédente, et pour lesquels il n'existe aujourd'hui aucune proposition alternative à notre unique licence actuelle.
    Modalités pour la saison en cours : cotisation fixée à 17 euros (répartition : 12€ pour la FFSc, 5€ pour le Comité), 1 n° de Scrabblerama gratuit + proposition d'un 1er abonnement à tarif préférentiel.

    S'ensuit un débat animé, au sein du CA, à propos de la création de cette cotisation "loisir". Quelques extraits de ces débats :
    Quid de l'accès aux PA et aux CLAP ?
    Intervention d’André Perron. Notre licence actuelle à 27€ est l’une des moins chères du marché. Il ajoute que la mise en place cette cotisation loisir pose problème, en fonction de l’article 2.1.3. du Règlement Intérieur (les tarifs des licences se votent en AG).
    Serge Delhom demande s’il y a possibilité de conserver la licence accueil à 10€. Daniel Fort répond que 17€ n’est pas dissuasif et que c'est la proposition qui est faite aux anciennes licences-accueil, en bout de course, et qui ne voudraient pas opter pour la licence "normale".
    Le comité Sud-Francilien demande qu’elle donne accès aux CLAP et aux SP.
    Jacques Lachkar explique que 4 500 licenciés ont moins de 10 points de classement et pourraient donc basculer sur cette cotisation, ce qui impliquerait une perte de revenus pour la FFSc, si on maintient les tarifs des cotisations en l'état.
    Annie Gruchot intervient en exprimant ses craintes de pertes d’argent pour les Comités ainsi que d’une fréquentation en baisse des Interclubs.
    Simone Winckel demande l’intérêt de mettre en place une licence qui ne servirait à rien et préconise de pouvoir au moins jouer les SP.
    Daniel Fort avance l'idée d'une cotisation "découverte" qui permettrait de tout faire dans un premier temps, avant d'opter pour la cotisation "loisir" ou la licence "compétition".
    John Servaege explique qu’il y a un paradoxe car nous imposons des mesures du programme alors que le BD élu voulait donner plus de poids au CA.
    Daniel Fort répond que le BD doit appliquer les mesures du programme pour lequel il a été élu. Il rappelle néanmoins qu'il s'agit là d'une phase d'initialisation qui ne touche en rien à l'existant, du fait qu'elle ne s'adresse qu'aux nouveaux clubs et aux licences-accueil en bout de course qu'on risque tout simplement de perdre, en l'absence de proposition alternative à notre licence unique. Le Président insiste à nouveau sur le fait que les débats restent ouverts quant à la généralisation de cette cotisation loisir à tous les clubs : tarification, possibilité d'envisager une cotisation découverte de première année donnant accès à toutes les compétitions, … Enfin, il revient sur la nécessité de distinguer clairement deux catégories de licenciés, ceux qui s'intéressent à la compétition et ceux qui ne s'y intéressent pas ! Pour cette dernière catégorie, il est impératif aujourd'hui, si on veut les capter et/ou simplement les garder dans nos clubs, mettre en place une réponse adaptée à leurs aspirations … Le poids de la compétition s'est beaucoup accentué, ces dernières années, avec la mise en place de nombreuses compétitions de proximité (SP, TSAP, par exemple) qui satisfont de nombreux licenciés mais ce socle de compétiteurs n'est pas porteur de croissance dans notre fédération. Il faut donc, aujourd'hui, trouver des solutions qui permettent de redonner toute son importance à la simple composante loisir dans nos clubs.
    Marie-Claude Cornut pense que cette cotisation loisir aura un impact très positif pour les nouveaux clubs mais pas sur les clubs existants car elle pense qu’à l’heure actuelle ce sont les nouveaux clubs qui arrivent à attirer des nouveaux joueurs et non les anciens
    Christian Couvreur se demande si la mise en place d’une cotisation peu élevée va réellement inciter les joueurs à s’affilier à la FFSc.
    Gérard Thuillot pense que justement la création de la cotisation loisir est le moyen d’affilier les joueurs qui ne s’acquittent que de la cotisation club.
    Daniel Guédon indique que sur 838 communes de plus de 10 000 habitants, seulement 200 communes ont un club ce qui laisse une marge importante de progression en matière de création de nouveaux clubs.
    Angélina Dareau pense qu’il y a une différence entre les clubs ruraux et urbains. Il est intéressant de proposer deux formules mais elle pense qu’il est dangereux de proposer la cotisation à 17 euros seulement. Valérie Peyraud abonde également sur ce dernier point
    Jean Claude Salloux indique que dans son club il ne parle plus de licence mais de droit d’adhésion ce qui permet de faire un forfait global comprenant l’adhésion au club et la licence à la Fédération. Sur ce point, Simone Winckel rappelle que des clubs dépendent de structures et qu’il n’est pas possible de raisonner de cette manière.
    Michel Russon pense également que le prix de la licence n’est pas le frein principal mais qu’il faut soutenir très largement la création des nouveaux clubs : Alphonse Tarantini soutient également cette position
    Raymond Perret est davantage favorable à la licence première année
    Emmanuel Rivalan pense que la dimension loisir n’est pas assez prise en compte et qu’il faut arriver à bien identifier au sein des clubs ces deux aspects.
    Intervention d'Alphonse Tarantini : pour gagner de nouveaux licenciés, il faut créer de nouveaux clubs et pas une nouvelle licence qui perturbe le fonctionnement des clubs actuels.
    Jacques Lachkar précise que s’il y a généralisation de cette nouvelle cotisation, il faut le faire sans risque financier pour la FFSc et donc la porter à 20€ et non 17€. Les permanents expriment leur crainte de perdre leurs emplois si la trésorerie est en baisse.
    Michel Russon propose d’aider les nouveaux clubs jusqu’à 3 ans avant de demander la licence complète, afin de leur donner le goût et les moyens de jouer et pratiquer la compétition.
    Pierre Calendini pense également qu’on ne peut pas prendre de risques financiers car à la clef ce sont les emplois de la Fédération qui seront menacés.
    Jacques Lachkar indique que la Fédération de Bridge avait essayé mis en place deux types de cotisations et qu'elle est revenue à une seule licence. Il serait intéressant d’en savoir plus. Il soutient également le fait qu’il faut arriver à clairement identifier l’aspect loisir et compétition au sein des clubs. Il est également favorable à l’idée de la cotisation « découverte ».

    En conclusion, cette cotisation loisir est mise en place au 1er janvier 2008, exclusivement comme outil promotionnel en direction des nouveaux clubs qui se créeront à partir de cette date et des licences-accueil en bout de course que nous risquons de perdre sans cette proposition alternative à notre licence unique, selon les modalités exposées en préambule. Sa généralisation et ses champs d'application restent en débat, pour la saison prochaine, et seront discutés au sein des commissions concernées et du prochain CA. Il a bien été noté, par ailleurs, que l'article 2.1.3 du RI, hérité de l'ancien RI, à une époque où l'AG avait lieu avant le début de la saison suivante, était "bloquant", en son état actuel. Il faudra donc le réviser, en fonction de la nouvelle donne (AG après le début de saison), dans un souci d'efficacité et de réactivité pour la gestion et le développement de la FFSc.
  • Retour sur la mise en place de la LCPA
  • Thèmes :

    Licence
    votée en octobre 2007 par le CA et validée par l'AG du 2 novembre 2007 : elle est maintenue pour la saison en cours. Il restait à déterminer la répartition des 10€ entre FFSc et Comités. Cette répartition sera la suivante : 5€ pour la FFSc, 5€ pour le Comité d'appartenance. Il est à noter qu'a priori Séverine Gruchot ne procèdera pas à une modification de SIGLES pour cette LCPA et qu'il convient donc de lui adresser ces licences, sans passer par SIGLES.
Conseil d'administration - 6 octobre 2007 :
  • Direction Nationale du Scrabble Classique (DNSC)
  • Thèmes :

    Direction Nationale du Scrabble ClassiqueScrabble classiqueLicence
    Pascal Astresses fait le bilan de la saison passée, et reprend les questions discutées lors de la réunion. Il soumet deux propositions de la DNSC au vote du CA :

    En test pour la saison 2007/2008 : proposition de création d’une Licence Classique Première Année (LCPA) à 10 euros (répartition 5 euros comité / 5 euros fédé), avec un mois d’abonnement gratuit à Scrabblerama. Cette licence s’adresse uniquement aux non-licenciés, et ne leur permettra de participer qu’aux épreuves Classique. Possibilité de bascule sur le plein tarif en cours de saison, pour accéder aux épreuves Duplicate. Dans tous les cas, passage à la licence à 27 euros dès la deuxième saison.

    Proposition adoptée : 18 voix pour, 4 voix contre, 2 abstentions

    Proposition de changement de dénomination de la « Coupe de France » en « Championnat de France ».

    Proposition adoptée à l’unanimité.
Conseil d'administration - 5 juin 2006 :
  • Les licences
  • Thèmes :

    LicenceLicence accueilPasseport ScrabblePromotion
    Commission Initiation-Promotion de la F.F.Sc.

    Serge Delhom prend la parole

    Remarque préalable : pour la saison 2006-2007, la licence « accueil » est proposée à tous les comités, et la licence « 2e année » limitée aux trois comités (Midi-Pyrénées, Normandie, Sud-Francilien) qui ont testé la licence « accueil » en 2005-2006.
    Les propositions de la commission concernant une évolution pour la saison 2007-2008 de nouvelles tarifications de la licence (5 euros : licence-accueil, 20 euros : licence-club, 30 euros : licence fédération) reçoivent un accueil négatif de la part de la majorité des membres du CA, et en particulier des Présidents de comité.

    Il est donc décidé que :
    pour cette année, la licence-accueil à 5 euros est maintenue dans les trois comités-test (Midi-Pyrénées, Normandie et Sud-Francilien), auquel viendrait s’ajouter le comité Lorraine qui doit prendre très prochainement une décision.
    Les Comités Aquitaine et Languedoc-Roussillon doivent tester localement ce dispositif, en concertation avec Serge Delhom.
    Pour les trois premiers comités, la possibilité de licence à 15 euros de la deuxième saison est également conservée. Cette période transitoire permettra d’apprécier l’efficacité de ce dispositif, et de dégager tous les enseignements nécessaires. Les autres comités souhaitent attendre ces résultats pour s’engager ou non au sein de ce dispositif.
    Toutefois une nouvelle action promotionnelle est initiée sans plus attendre sur l’ensemble des comités : Le PASSEPORT SCRABBLE.
    Il s’agit en fait d’un étape intermédiaire entre la licence accueil et la licence à 25 €. Les Comités auront le loisir, à l’occasion des opérations promotionnelles qu’ils réaliseront, de proposer ce Passeport Scrabble, incluant un kit de bienvenue (Scrabblerama spécimen, guide du Scrabbleur débutant, adresse des clubs, bon de réduction de 5€ sur la licence à 25€).
    Chaque nouveau joueur muni de ce « Passeport » aura donc toute latitude pour rejoindre, suite à une étape de la Fête du Scrabble ou tout autre épreuve promotionnelle, un club de la Fédération, tout en faisant valoir la remise de 5€.