Archives fédérales

Ces comptes rendus utilisent de nombreuses abréviations, en voici une liste non exhaustive :
Abréviations courantes

Archives de la FFSc

Accueil

Recherche par mot-clé :

Recherche par thème :

Thème : Simultanés Permanents

Conseil d'administration - 1er octobre 2011 : Conseil d'administration - 5 mars 2011 : Conseil d'administration - 3 octobre 2009 :
  • Questions diverses
  • Thèmes :

    Simultanés Permanents
    Projet de cryptage/décryptage des parties des grandes épreuves par centres : point non traité.

    Simultanés Permanents Internationaux : Serge Delhom présente ce projet en tant que Président de la Commission Promotion de la FISF. La proposition est d’étendre le principe des Simultanés Permanents français à l’ensemble des fédérations francophones. Ces Simultanés Permanents Internationaux seront en accès libre sur le site de la FISF et sans redevances jusqu’à la fin de l’année 2009. Serge Delhom demande aux responsables français de « jouer le jeu » et à la FFSc de favoriser leur essor. Après la phase de test, à laquelle chacun est invité à participer et à émettre ses remarques, ces Simultanés Permanents seront soumis à redevances à partager entre la FISF et les fédérations organisatrices, selon des modalités qui ne sont pas encore arrêtées. En ce qui concerne la part FISF, elle permettra bien évidemment de contribuer au financement de ses projets et à son développement.

    Demande de Martine Mourot, Présidente du Club de Pougues-les-Eaux, de rattacher une section de scrabbleurs barcelonais à son club : point non traité.

    Demande de Simone Winckel, Présidente du comité Bourgogne, de solutions pour faciliter l’organisation des tournois de début de saison, face aux difficultés à disposer rapidement du classement international : point non traité.
Conseil d'administration - 7 mars 2009 :
  • Modification des procédures de réception des parties prétirées dans le cadre des épreuves pas centres.
  • Thèmes :

    Simultanés PermanentsSimultanés de France
    Daniel Fort présente, dans ses grandes lignes, une des propositions de cryptage / décryptage des parties faites par nos informaticiens, Patrice Bulat et Jean-Michel Guizard.
    Les parties seraient cryptées et téléchargées depuis le site de la FFSc. Pour les décrypter, le jour J, une clé de décryptage serait fournie, juste avant le début de la compétition, par téléphone ou par SMS (choix technique non fait). La partie serait alors directement décryptée dans DupliTop à l’aide de cette clé chiffrée.
    Les membres du Conseil d’Administration encore présents font un accueil mitigé à cette proposition. Certains la trouvent intéressante, d’autres en regrettent la complexité.
    Christian Couvreur, Président du Comité PIFO, fait une autre proposition : envoyer les parties dans des enveloppes opaques et inviolables, comme on en trouve dans certains services ou dans certaines banques.
    Au final, il est proposé que :
    - les Président(e)s de Comité intéressés par la formule de cryptage / décryptage la testent sur la base du volontariat. Consigne sera donc donnée à Patrice Bulat et à Jean-Michel Guizard de poursuivre leur travail pour finalisation et premiers tests avant la saison prochaine.
    - pour les autres, renseignements à prendre sur la manière de nous procurer les enveloppes inviolables.

    En marge de cette sécurisation des parties prétirées dans le cadre des grandes épreuves par centres (phases de Championnats de France, Simultanés Mondiaux), le téléchargement des Simultanés de France a également été évoqué. Il ne s’agit pas d’une question de sécurité (il n’est donc pas question de les crypter) mais d’une question d’allègement des tâches des salariés concernés par les mises sous enveloppe et envois de ces parties, ce qui est très lourd en temps et facteur d’erreurs toujours possibles.

    Il est donc décidé qu’à compter des prochains Simultanés de France, les clubs qui en feront la demande pourront télécharger les parties qu’ils recevaient jusqu’à maintenant par courrier. Il n’y a aucune obligation à suivre cette nouvelle procédure qui se mettra en place sur la base du volontariat. Compte tenu du succès des Simultanés Permanents, on peut néanmoins penser ou en tout cas espérer qu’à terme une majorité des clubs optera pour cette procédure.
  • Questions diverses
  • Thèmes :

    ComitésInterclubsSimultanés Permanents
    Statuts des Comités : suite à des problèmes rencontrés dans le Comité Sud-Francilien, du fait des lacunes de ses statuts, le Président de la FFSc invite les Président(e)s des comités à mettre leurs textes réglementaires en conformité avec ceux de la FFSc. Il rappelle que certains comités ont des statuts et règlement intérieur qui peuvent servir de source d’inspiration. Il cite, en exemple, ceux du Comité Val de Loire, récemment réécrits (2007).

    Interclubs :
    Ententes entre clubs (question d’Angélina Dareau). Le nombre de joueurs pour les équipes de Division 4, 5 et 6 est de 5. Vu que c’est le nombre minimum de licenciés par club officiel, il ne peut pas être admis d’équipes formées de joueurs de plusieurs clubs
    Création d’une nouvelle division (question de Framboise Leclerc). Il est demandé à la CCTHC de réfléchir à la possible création d’une division 7 des Interclubs, dont le coefficient (proposition à 10 – 5 *2) serait adapté à des joueurs relativement débutants (6C, 6D, 7), de façon à encourager les nouveaux joueurs à participer à cette épreuve conviviale et à se lancer ainsi dans la compétition.

    Degré de facilité des simultanés permanents : ne proposer que des parties faciles compte tenu du public (question d’Angélina Dareau). Certaines parties sont clairement indiquées sur le site comme « partie facile ». Aux clubs de les privilégier si cela correspond à leur attente. Les parties de SP ne peuvent pas être réservées de préférence aux « petits » joueurs, sous prétexte que les meilleurs joueurs n’ont pas besoin de points de classement.
Conseil d'administration - 31 mars 2007 :
  • Semaines de TRAP permanents (rebaptisés TSAP : Tournois Simultanés Attributifs de Points)
  • Thèmes :

    Simultanés PermanentsTRAP
    TSAP permanents : deux semaines programmées. La redevance fédérale passe de 4 à 2€. Cela laisse une marge pour les comités qui désirent prélever une redevance (dans la limite d’1€50 comme pour un TRAP ordinaire) et les clubs.
    Il est rappelé que les PAP en simultané ne sont pas autorisées par le règlement. Les comités concernés ne doivent plus les organiser à partir de la saison prochaine, mais s’appuyer sur les Simultanés Permanents. Côté finances, les comités touchent également une redevance sur ces Simultanés Permanents.
  • TSAP (Tournois Simultanés Attributifs de Points)
  • Thèmes :

    Classement et TournoisSimultanés PermanentsTRAP

    Fichiers disponibles :

    CA_2007_31_mars_CCT.docLes « TRAP permanents » sont ainsi renommés afin d’éviter la confusion avec les TRAP habituels (ils n’ont en effet rien de « Régional »).
    Ces TSAP seront limités à deux semaines au cours de la saison (17-22 septembre 2007 et 21-26 janvier 2008). La redevance de chaque TSAP est réduite à 2€ / joueur (au lieu de 4€ précédemment).
Bureau directeur - 2 décembre 2006 :
  • Simultanés et PAP
  • Thèmes :

    Simultanés PermanentsSimultanés de France
    Dès que possible, les points marqués lors des Simultanés Permanents seront intégrés mensuellement dans la mise à jour du Classement sur le site fédéral.
    Le développement des S.P. rend sans objet les organisations de PAP par centres, qui au demeurant n’ont jamais été prévues dans le règlement des PAP.
    Simultanés de France : varier les parties originales : lundi et mardi (joker), mercredi et jeudi (7 sur 8) et vendredi et samedi (7 et 8). Puis on tournera au fil des trois semaines de la saison. Mise en place de ce système : mars 2007.
    TRAP en simultanés : une deuxième semaine est programmée du 17 au 22 septembre 2006 (redevance à 2 euros).
Conseil d'administration - 7 octobre 2006 :
  • Commission Classements et Tournois
  • Thèmes :

    Classement et TournoisSimultanés de FranceSimultanés Permanents

    Fichiers disponibles :

    CA_2006_7_octobre_Semaines_Simultanes.docGérard Van Cayzeele informe l’assemblée de la candidature de Liévin (Flandres) pour l’organisation de la Finale du Championnat de France en 2010. Un dossier de présentation est distribué. Accord de principe du C.A.
    De ce fait, Nicole Counotte reporte à 2011 la candidature de Toulon.

    Bernard Hampe distribue à son tour de la documentation sur la prochaine édition (Troyes – 7 au 9 avril 2007) et met l’accent sur les conditions pratiques de la manifestation (salle en plein centre-ville, caractère touristique de la ville, notamment pour les accompagnants ...)

    Constat : le dépôt d’une candidature par le club local pour l’organisation d’une telle épreuve peut permettre d’obtenir des tarifs plus compétitifs.

    Festival de Biarritz : versement de la redevance à la FFSc pour le festival qui a eu lieu en 2006. Le comité Aquitaine s’acquittera de sa redevance après l’édition 2007 de ce festival.

    Championnats départementaux : suite au recensement effectué à l’occasion du CA, 58 départements sont actuellement concernés, et d’autres sont à venir.

    Question de Serge Delhom : le champion départemental doit-il être qualifié pour la finale du Championnat de France ? Une telle décision sera prise en fonction des résultats de l’expérience de cette saison.

    Marie-Claude Derosne demande si les comités n’organisant pas les championnats N7 peuvent reporter ce quota à l’occasion des championnats régionaux. Un accord est donné.

    Simultanés Permanents : Franck Maniquant signale l’importante augmentation de la participation constatée depuis la rentrée.

    Semaines de Simultanés permanents ou SDF : voir document joint.
  • Finances
  • Thèmes :

    ComptesSimultanés Permanents

    Fichiers disponibles :

    CA_2006_7_octobre_Budget_Previsionnel_2006-2007.xlsCA_2006_7_octobre_Finances_SP.xlsIntervention de Jacqueline Coupet sur le détail des comptes de produits et de charges.

    Jacqueline évoque la proposition du BD d’augmenter le tarif de la licence de 25 à 30 €, sachant que ce tarif est inchangé depuis sept ans. Cette proposition sera faite lors de la prochaine Assemblée Générale.

    Débat sur l’organisation d’épreuves d’envergure :
    - financement des Championnats du Monde (Tours) : résultat final déficitaire de 53000 €
    - financement de la finale du Championnat de France : déficit de l’édition à Limoges 30000 €.

    Gérard Van Cayzeele rappelle que le financement des Championnats du Monde est un problème récurrent, et que la FISF travaille à la recherche d’un sponsor.
Conseil d'administration - 5 juin 2006 :
  • Les Simultanés Permanents
  • Thèmes :

    Simultanés Permanents
    Jacques Lachkar prend la parole.
    Le bilan du résultat obtenu après plusieurs mois de mise en place est relativement décevant, même si on observe une lente progression. Entre le 14 novembre 2005 et le 10 mai 2006, il y a eu globalement 14501 participants, soit une moyenne de 61 joueurs par partie (cette moyenne est sensiblement plus élevée l’après-midi que le soir). Parmi les raisons susceptibles d’expliquer ce manque d’engouement, on peut envisager les suivantes :
    - attribution de points insuffisante par rapport à une PAP disputée en direct ;
    - manque de maîtrise de l’outil Internet, peur de tenter l’expérience ;
    - crainte de se trouver face à des parties trop longues et ennuyeuses (certains clubs ont aussi un problème de plage horaire de disponibilité pour leur salle) ;
    - risque permanent de parties très difficiles ;
    - manque d’engagement des comités (qui ne touchent rien sur les Simultanés Permanents).

    Plusieurs mesures peuvent être envisagées pour remédier à ces inconvénients :
    - Définir un M fixe à 100 points (quel que soit le nombre de joueurs) ;
    - Contacter directement les clubs pour savoir s’ils ont besoin d’une assistance technique pour se lancer, et bien sûr leur apporter cette assistance le cas échéant, beaucoup ne téléchargeant pas les parties faute de savoir le faire ;
    - Fixer un nombre maximum de coups pour chaque partie (par exemple 21 coups : tout en gardant le caractère aléatoire du tirage, il serait simplement spécifié que les parties en plus de 21 coups sont rejetées ; cette mesure pourrait d’ailleurs être étendue aux Simultanés de France) ;
    - Annoncer que chaque semaine, 4 parties « faciles », pouvant être réalisées en utilisant le « Duplitop Jeunes », seront aléatoirement programmées parmi les 11 parties proposées ;
    - Répartir la redevance entre la fédé et les comités à partir du 1er juillet prochain, comme cela avait d’ailleurs été prévu, afin de compenser la perte progressive des redevances sur les PAP : actuellement la fédé touche 0,75€ et les comités 0 ; on pourrait envisager de réduire la part fédé à 0,50€ et de laisser aux comités le libre choix de fixer la leur soit à 0,25€, soit à 0,50€ (ce qui dans ce dernier cas porterait la redevance globale à 1€).
    - Intégrer (à petite dose) des parties originales (joker, 7 sur 8, 7 et 8…) ;
    - Réfléchir à des idées de cadeau pour récompenser les clubs les plus fidèles (bon d’achat Promolettres, par exemple…).

    Un questionnaire doit être rapidement soumis aux responsables de club afin de connaître les raisons de cette participation très modérée, et leurs réactions aux propositions ci-dessus. Ce sera l’occasion de leur rappeler le principe des Simultanés Permanents, et de leur demander s’ils ont besoin d’une assistance technique.
    Ce sondage doit aussi permettre de les interroger sur d’autres points : leur demander la formule de leur connexion Internet, leur fournisseur d’accès, le coût de leur facture téléphonique (dans le but de pouvoir au niveau fédéral négocier pour le compte des clubs un abonnement à tarif préférentiel avec un opérateur ou un autre) ; si quelqu’un de leur club a Internet au cas où le responsable n’en dispose pas ; mais aussi si le club a utilisé les outils d’initiation (fascicules), et de quelle manière (durée, fréquence…).

    Il est évident que le développement et le succès des Simultanés Permanents constituent pour la fédé et pour les comités une source de financement très appréciable et même fondamentale, à condition de faire réellement le nécessaire pour que cela fonctionne. A titre d’exemple, avant même que la fédé ne lance ce système, des Simultanés Permanents existent déjà depuis plusieurs années en Midi-Pyrénées – avec succès - et rapportent au comité entre 3500 et 4000€ par an, lesquels sont affectés à la promotion. Tout est toujours avant tout une question de volonté…

    L’ensemble des ces propositions rassemblant l’adhésion générale des membres du CA, elle seront progressivement mises en place à partir de juillet 2006.
  • Annexe : récapitulatif des aspects financiers
  • Thèmes :

    Fête du ScrabbleScrabble classiqueSimultanés PermanentsChampionnats départementauxMailings
    1. Fête du Scrabble et épreuves associées

    Étapes : gratuit, ou licence-accueil/passeport Scrabble à 5€ (incluant kit de bienvenue)
    Finale : gratuit si déjà licencié, sinon licence-accueil/passeport Scrabble à 5€ obligatoire (incluant kit de bienvenue).

    Finale régionale des N7 : inscription fixée par les comités ; redevance FFSc 2€ (sauf joueurs prenant la licence-accueil/passeport Scrabble à cette occasion : redevance 5€ = 2€ + part fédé sur la licence 3€).

    2. Tournois de Scrabble classique

    La redevance fédérale est fixée à 1€ par joueur.
    Cependant, lors de la 1re participation d’un joueur à un tournoi classique (en dehors du jour de la prise de la licence éventuellement), cette redevance est exceptionnellement de 5€, destinés au financement de la promotion de ce secteur.

    3. Simultanés Permanents

    Redevance par joueur et par partie :
    Fédé : 0,50€
    Comité : 0,25€ ou 0,50€
    (Chaque comité fixe sa part ; ces montants seront appliqués au 1er juillet 2006)

    4. Championnats départementaux

    Pas de redevance fédérale.

    5. Inscription et redevances des TH (proposition complémentaire)

    - Augmenter le plafond des droits d’inscription de 1€ par joueur et par partie (soit un plafond compris entre 7€/joueur/partie pour les tournois non dotés et 10€/joueur/partie pour les tournois dotés) ;
    - Augmenter la redevance fédérale de 1€/joueur (soit 4€ au lieu de 3€) ;
    - Parallèlement, supprimer la publicité payante dans Scrabblerama, l’organisation d’un TH donnant automatiquement et gratuitement le droit à une annonce standard diffusée dans Scrabblerama, sur le site de la fédé et par mailing aux clubs (comité – adresse précise du tournoi – horaires – montant des droits d’engagement – coordonnées pour envoi des inscriptions et renseignements – épreuves complémentaires éventuellement). Les clubs désirant une insertion plus circonstanciée pourront continuer à le faire aux conditions financières actuelles.

    Cette proposition complémentaire concernant les Tournois Homologables est adoptée par le CA,
    et sera mise en application à compter du 1er octobre 2006.
    En revanche, la question n’ayant pas été clairement posée, les membres du CA vont êtres consultés afin de décider si les épreuves fédérales sont également concernées par cette augmentation du plafond des droits d’inscription et de la redevance fédérale.

    6. Mailings clubs

    A compter du mois d’octobre, toutes les informations liées à notre activité (résultats, publicités de tournois…) ne seront plus transmises systématiquement par courrier, mais disponibles et imprimables depuis le site fédéral. Les responsables recevront un mail automatisé à leur adresse pour toute nouvelle information disponible.
    Néanmoins, les rares clubs ne disposant aucunement d’un accès internet pourront le préciser lors de leur prochaine réaffiliation, et continuer d’être informés par voie postale.
Bureau directeur - 14 juillet 2005 :
  • Simultanés Permanents
  • Thèmes :

    Simultanés Permanents
    Attribution des points : intermédiaire entre PAP et simultanés. Passer SDF à 120, simultanés permanents à 100 et PAP à 80.
    Redevance 0,75 euro/joueur/partie (versement trimestriel)
    Classements disponibles rapidement sur Internet (indispensable)
    Créer un trophée spécial : moyenne points marqués sur nombre de parties minimal (20 parties), dotation à définir.
    On démarre d'emblée avec des parties toutes les semaines du lundi au samedi (sauf épreuves par centres ou SdF bien sûr). Limitation stricte aux demi-journées de fonctionnement habituel de chaque club.
    Disparités entre clubs mais désenclavement des clubs isolés...
    Document complet et précis à formaliser d'ici fin août (Jacques) pour envoi aux clubs.
    But : mise en place au 1er octobre (suivre avec JMG et Patrice pour les aspects techniques).
Assemblée Générale - 7 mai 2005 :
  • Les Simultanés Permanents
  • Thèmes :

    Simultanés Permanents
    Création de simultanés permanents gérés par Internet (deux parties possibles par jour)
    Sur volontariat des clubs
    Les clubs qui n'ont pas Internet peuvent continuer les PAP (possibilité d'en augmenter le nombre)
    Les Simultanés de France sont conservés (3 semaines par saison)
    Mise en place la saison prochaine (dès que possible) à l'issue de laquelle un bilan annuel sera réalisé pour prise de décision finale en CA
Conseil d'administration - 5 mai 2005 :
  • Mise en place de simultanés de clubs toute l'année
  • Thèmes :

    Simultanés Permanents
    Expérience du Bridge : toutes les parties club sont attributives de points de classement.
    Cette mise en place a dynamisé l'activité, aujourd'hui 18000 bridgeurs en moyenne participent chaque jour à ces parties.
    Proposition : à partir de septembre, mise à disposition de deux parties chaque jour (1 pour l'après-midi et 1 pour le soir), parties récupérables la veille ou le jour même sur le site (chaque club disposant d'un code lui permettant de télécharger la partie une seule fois). Les résultats sont ensuite transmis par Internet également (Patrice Bulat finalise le module permettant la mise en place du système).
    Cela ne remet pas en cause l'existence des PAP, ni celle des semaines entières de Simultanés de France (il faut penser notamment aux clubs ne disposant pas d'Internet).
    Aspect financier : nécessaire année de transition pour voir comment ça se passe. Il faut que les recettes des clubs et comités soient au moins égales (garantie de reversement par la fédé aux comités du manque à gagner provoqué par une possible désaffection des PAP).
    Redevance : 0,75 euro/joueur/partie à reverser à la fédé.
    Système basé sur le volontariat des clubs : aucune obligation, chaque club fait comme il veut pour la fréquence d'utilisation, etc. ; les joueurs désirant jouer la partie "hors classement du simultané" peuvent le faire, dans ce cas pas de redevance à verser.
    Essai sur la saison 2005-2006, puis bilan en fin de saison sur l'ensemble des aspects.
    Vote: unanimité moins 2 voix contre, projet adopté (règlement détaillé suit)